logo agroparistech

Dossiers documentaires

Documents de synthèse

Afrique du Nord – Moyen-Orient à l’horizon 2050 : vers une dépendance accrue aux importations agricoles :
La région Afrique du Nord – Moyen-Orient fait aujourd’hui face à une dépendance alimentaire parmi les plus élevées de la planète. L’Inra a livré le 28 octobre 2015 les résultats d’une étude, menée pour l’association Pluriagri*, permettant de simuler des trajectoires possibles du système agricole et alimentaire de la région à l’horizon 2050.
INRA Science et Impact - 28 octobre 2015

Agriculture - Innovation 2025 : 30 projets pour une agriculture compétitive et respectueuse de l’environnement :
Les recommandations du rapport, formulées à travers 30 projets déclinés en près d’une centaine d’actions, visent à mobiliser les acteurs de la recherche et de l’innovation autour de grands enjeux fédérateurs : stimuler les transitions agroécologique et bioéconomique, favoriser l’innovation ouverte et soutenir les actions de formation, prendre le virage du numérique et favoriser l’essor de la robotique, mobiliser les biotechnologies et soutenir le biocontrôle.
Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, - 2015

La PAC et l’environnement :
Site de référence qui permet d’avoir une vision globale le la PAC "en un clin d’œil".
Capeye

La sécurité sanitaire des aliments face au changement climatique :
Food Research International a publié un numéro spécial sur les risques sanitaires alimentaires et les impacts attendus du changement climatique. L’éditorial rédigé à cette occasion propose un tour d’horizon intéressant sur cette problématique, mettant en perspective les articles de ce numéro au regard de la littérature existante.
Veille du CEP - 10 avril 2015

Consommations et pratiques alimentaires durables : analyse de données nationales issues d’enquêtes d’opinion - Analyse n° 69 :
Les pratiques alimentaires durables dépendent des préoccupations des consommateurs, liées à la protection de l’environnement, aux enjeux éthiques, à la recherche de proximité ou de bien-être personnel. Les tendances nationales de ces pratiques indiquent cependant un recul de la prise en considération de la dimension environnementale de la durabilité au profit des aspects économiques et sociaux, en lien avec le contexte économique et financier actuel. Les choix alimentaires apparaissent davantage influencés par les préoccupations autour du pouvoir d’achat, de la santé, avec une montée en puissance de l’intérêt pour les produits de proximité et les circuits courts. Sur un plan méthodologique, au-delà des informations déclaratives recueillies par les enquêtes d’opinion, les données sur les consommations réelles font souvent défaut.
Analyse n° 69, Centre d’études et de prospective, Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt - mai 2014

Produire et consommer à l’ère de la transition écologique : Quels seront les modes de production et de consommation de demain ? Des comportements aujourd’hui émergents constituent sans doute des signaux faibles de transformation en cours. Constatant la nécessité de développer des modes de production et de consommation économes en ressources, Futuribles International a mené entre avril 2013 et avril 2014 une étude qui visait à repérer les comportements émergents pour en estimer les perspectives de développement.
Futuribles - 2014

Les protéines : un enjeu majeur pour une alimentation humaine et animale plus durable :
L’alimentation durable est un enjeu environnemental et économique mondial
majeur. Des leviers d’action au niveau des consommateurs et des filières permettent
d’orienter l’offre alimentaire vers une alimentation plus respectueuse de
l’environnement et moins consommatrice de ressources tout en garantissant une
bonne valeur nutritionnelle. Le projet Européen LiveWell for Life a ainsi permis de
dégager 8 recommandations pour aider à développer des régimes sains et durables.
INRA Science et Impact - 26 février 2015

Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan :
Il vise à proposer des options stratégiques aux villes qui désirent mettre en place des systèmes alimentaires plus durables en adoptant le Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan lancé par la municipalité de Milan à l’occasion de l’Exposition Universelle 2015 « Nourrir la planète, énergie pour la vie ».
Milan Urban Food Policy- octobre 2015

Objectif 2 Faim Zéro : Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable :
Les Objectifs de développement durable visent à mettre un terme à la faim et à la malnutrition sous toutes leurs formes d’ici 2030, en faisant en sorte que toutes les personnes aient accès à une alimentation suffisante en quantité et en qualité, tout au long de l’année. Cela implique d’encourager des pratiques agricoles durables : améliorer les moyens d’existence et les capacités des petits paysans, permettre une égalité d’accès à la terre, aux technologies et aux marchés. Cela implique aussi une coopération internationale pour assurer les investissements dans les infrastructures et technologies qui améliorent la productivité agricole.
PNUD - Septembre 2015

Liens élevage-environnement-développement durable : L’étude prend en compte les perspectives de forte croissance de la demande et de l’offre de produits animaux dans le monde et notamment dans les pays en développement où vit 80 % de l’humanité. En s’appuyant sur des publications scientifiques, sur des statistiques et sur des observations de terrain, elle fait le point sur les niveaux d’émissions de gaz à effet de serre (GES) de l’élevage, sur les capacités des systèmes d’élevage de ruminants à séquestrer le carbone et sur la capacité de l’élevage à relever le défi d’une croissance durable, capable de partager ses profits et sans impact sur le changement climatique. :
Revue scientifique et technique OIE - 2014

Alléger l’empreinte environnementale de la consommation des Français en 2030, Vers une évolution profonde des modes de production et de consommation :
Dans le but de contribuer à la réflexion sur une consommation durable, l’ADEME a réalisé un exercice de prospective, s’attachant à donner une vision à l’horizon 2030 des changements technologiques, économiques et sociaux nécessaires à la réduction de l’empreinte environnementale de la consommation des ménages français. Ce résumé présente les principales hypothèses et enseignements de ce travail.
ADEME - Novembre 2014

Les systèmes alimentaires alternatifs face aux enjeux sanitaires :
Jean-Marc Touzard soutient que l’idée que la coexistence et la combinaison de différents systèmes alimentaires, au-delà du dualisme entre systèmes « conventionnel » et « alternatifs », sont un trait de la globalisation et jouent sur les enjeux, les pratiques et les régulations sanitaires. La diversité de ces systèmes pourrait même être une solution pour ces questions sanitaires.
ANSES - 25 Juin 2012

MOND’ALIM 2030 :
L’objectif de l’exercice est de contribuer à mieux comprendre la mondialisation à l’œuvre dans les systèmes alimentaires, ses tendances lourdes comme les basculements en cours ou les ruptures possibles, et d’en tirer des enseignements pour l’action du ministère comme pour celle de ses partenaires.
MAAF - 2015

Controverse documentée à propos de quelques idées reçues
sur l’agriculture, l’alimentation et la forêt
 :
En 2014, le CGAAER a proposé de traiter cinq idées reçues sur l’agriculture, l’alimentation et la forêt. A travers des observations et des points de vue documentés, ces idées sont confirmées, atténuées ou infirmées.
Nous ne pourrons pas nourrir 9,5 milliards de personnes en 2050
La Pac coûte trop cher et doit tourner le dos au productivisme
Les agriculteurs portent atteinte à l’environnement
Trop exploitées les forêts disparaissent
On mangeait mieux avant
MAAF, 2014